Quand les images du passé reprennent des couleurs...

Publié le par Sekhmet

Tanns.jpgAh nostalgie quand tu nous tiens. Jamais je n’aurais cru pouvoir avoir un tel revival de sentiments ou autres moments de nostalgie entraîné par la simple apparition imagée d’un sac… Le Tann’s est mythique, il me rappelle mes années d'école, mon premier baiser, ma première école buissonnière.

C’était à cette époque où je rechignais à toute activité physique et ou le professeur d’éducation physique et sportive (EPS) ne trouvait pas mieux que de me faire toujours travailler plus dur que les autres… C’était à croire qu’il avait réellement décidé de me faire souffrir ou qu’il avait réellement remarqué que j’avais développé une sorte de dégoût pour le sport. D’ailleurs je n’étais pas la seule, souvent les filles faisaient bloc et ronchonnaient d’une voix commune à chaque fois qu’il était nécessaire de faire une activité un tant soit peu physique…

Naturellement que la libération venait avec la sonnerie qui annonçait la fin du cours. Sauvée par le gong, la meute des petits écoliers dont je faisais partie se ruait dans les vestiaires telle une colonie de drosophiles sur une pomme pourrie… un vrai nuage de têtes brunes et blondes qui voltigeait en direction des douches… enfin c’était terminé… de grands cris de soulagements se faisaient entendre….  


C’était quand même le meilleur moment… on se retrouvait au vestiaire entre filles et on pouvait râler autant que l’on voulait sur le professeur d’éducation physique qui n’avait pas le droit de venir fourrer son nez dans notre vestiaire. C’était notre antre, notre cachette, notre forteresse. On pouvait y rester des heures… On prenait le temps de se doucher, sécher les cheveux, habiller, juste histoire de ne pas devoir quitter les copines trop vite… c’était notre petit moment à nous, sans profs, sans garçons… un endroit ou seules des jeunes filles zinzinulaient dans tous les coins… un endroit privilégié…


Quand venait la fin de la journée, que nos parents nous attendaient dehors ou qu’il était temps d’attraper le premier bus, nous enfilions notre veste, prenions notre Tann’s sur l’épaule et rentrions à la maison…


A chaque fois que je passe devant l’école de mon enfance j’ai ce petit pincement au cœur… serait-il possible de revivre pour quelques minutes ces sentiments d’enfance envolée ??? Ah Nostalgie quand tu nous tiens


En partenariat avec Tann's

Publié dans Mes délires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pénélope 15/03/2008 20:18

moi aussi parfois je voudrais revenir au temps de l'insousiance !!

Sekhmet 25/03/2008 19:09


Qui ne le voudrait pas ...


shakti 07/03/2008 14:18

oué j'avais voté pour ton premier je l'ai largement trouvé audessus de la moyenne mais voilà dommage, on va voir celui ci?

Sekhmet 07/03/2008 21:27

C'est gentil ça... merci... Disons que j'ai pas fait de pub pour qu'on vote pour moi... mais j'étais déjà flattée de me retrouver en tête de classement !!

Angie 06/03/2008 19:39

Bravo. Aussi génial que le premier.

Sekhmet 07/03/2008 00:21

Merci ma douce t'es adorable avec moi... :o))

shakti 06/03/2008 09:57

moi je sais pas j'hésite, on a jusqu'au 23?? je réfléchis

Sekhmet 07/03/2008 00:28

Ben pourquoi pas... vas-y fonce.. c'est drôle

gazelle 05/03/2008 21:28

Euh Melle Figolu, je crois que tu as facilement encore 15 jours devant toi :D

Sinon j'aime beaucoup l'article, plein de nostalgie, et les mots sont superbement intégrés au contexte. Bravo :)

Sekhmet 05/03/2008 22:07

Merci beaucoup :o))