Les tribulations d'une "femme pressée"...

Publié le par Sekhmet

Ces derniers jours j'ai eu la preuve... claire et précise... par faits, actes et paroles que je suis définitivement et inexorablement hyperactive. C'est une horreur... dès qu'un soir dans la semaine se libère il faut absolument que je le remplisse avec une activité quelconque... Je ne peux pas me dire «enfin une soirée de libre... une soirée pour toi où tu peux souffler, te reposer, profiter »... Non ça ce n'est pas possible... Je suis condamnée à bouger, à bouger et à bouger encore...

 

Hyperactive un jour, hyperactive toujours, enfin il paraît. Mes parents  avaient tendance à dire de moi que j'étais « un peu turbulente » mais il a vite fallu se rendre à l'évidence, je souffrais d'hyperactivité et j'en souffre aujourd'hui encore.

 

Dernièrement j'ai justement un soir de la semaine qui s'est libéré alors voilà... fallait que je me trouve une occupation pour ce jour. Et je l'ai trouvé... je vais reprendre des cours de Salsa.

 

Ben fallait bien... me suis remise à la danse... depuis que je suis rentrée de Cuba j'en pouvais plus. La musique tourne en boucle dans ma voiture, sur mon PC et tout autre support qui émet quelques sons (d'ailleurs je pense que ma secrétaire va bientôt passer au stade de l'arsenic dans le café... elle a le regard de biais avec un sourire narquois)... mes pieds avaient de sérieux soucis à rester calme...

 

Alors depuis que je suis rentrée j'ai écrit à différentes organisations de cours en leur demandant s'ils avaient de la place et s'ils avaient un partenaire... et soudainement on me répond que, justement, un homme cherchait aussi quelqu'un pour danser. Ben ça alors... trop la classe...

 

Alors hier premier cours. J'arrive là-bas. On me jette dans le bain... dans les bras de mon nouveau partenaire. On fait connaissance et on danse, on s'accorde bien. Il a légèrement de l'avance sur moi alors ça va bien... Et je dois dire que je n'ai pas vu le temps passer, 1heure 30 de danse et juste du pur bonheur... jusqu'à ce que le prof dise le mot qu'il ne fallait pas «Rueda »... Argh... je n'ai jamais dansé la Rueda. Je ne suis pas assez bonne...

 

Et me voilà plongée dans l'eau froide (glacée je dirais même) dès ma première leçon... Grrr... paniquée la fille... et finalement je me suis démerdée...  Ce fut un peu - disons - difficile mais j'ai réussi à ne pas mettre tout le monde à mal... et j'ai réussi à suivre le rythme. Je ne suis pas peu fière. Et la Rueda c'est quand même une danse magnifique, sérieusement.

 

Bon voilà... je me remet à la salsa... ça m'avait manqué. J'en avais besoin, j'en avais envie et je suis terriblement contente de le faire...

 

Conclusion je n'ai plus un seul soir de la semaine qui n'est pas rempli par quelque chose... Fitness le lundi et le mercredi, Anglais le mardi et Salsa le jeudi... me reste le week-end pour me reposer (si si, je sais ce que c'est j'vous jure)... Alors l'espagnol attendra la fin de l'anglais et prendra sa place...

 

L'italien quant à lui prendra la place de l'espagnol après... Ensuite faudra voir si je me lance encore dans quelconque aventure active...

 

Ce soir est probablement le premier soir où je peux prendre du temps pour me reposer depuis que je suis rentrée de Cuba... car entre le retour, la reprise du boulot, du sport, de mes activités et le tournoi international de hockey sur glace le week-end dernier ne m'ont pas laissé le temps.

 

Pour le programme du week-end il se présente plutôt de manière assez calme (ça va me changer)... Le matin quelques courses, à midi repas avec mes parents... l'après-midi je vais (et ça c'est une grande première) rencontrer une bloggeuse en chair et en os... Ben oui ... Charlotte et moi avons décidés d'aller boire un café et manger un macaron ensembles... 

 

Le reste de la soirée sera calme, probablement dans mon bar favori à regarder le quatrième match de la finale du championnat de hockey qui oppose les deux villes richissimes de suisse (Genève et Zurich) comme quoi - à la fin - c'est toujours le fric qui gère le sport...  ensuite maison... dimanche j'ai des amis à la maison... donc petit week-end bien calme en perspective...

 

Et après je me demande pourquoi on me dit que l'on n'arrive pas à me suivre...

Commenter cet article

chroniqueblonde 06/04/2008 22:27

tout pareil que toi ! je ne tiens pas en place, pas un soir de libre, un soir pour souffler non il faut que je bouge ! et le pire c'est que je me plains quelquefois d'être fatiguée ^^

Marie

Sekhmet 06/04/2008 23:12


moi aussi je me plains... merci pour ton message...


ZesteDeCitron 06/04/2008 12:11

Ce que j'aimerai pouvoir faire autant d'activités que toi ... mais je crois que je ne pourrais jamais suivre le rythme ...

Bon dimanche =) ...

Sekhmet 06/04/2008 20:34


Ben je ne sais pas trop si c'est bien... enfin jusqu'à présent j'arrive encore à suivre mon rythme ..


Electromenagere 06/04/2008 08:43

Ouh la la !!! A te lire j'ai eu envie de faire une petite sieste moi !
L'activité c'est un peu comme l'appétit qui vient en mangeant, plus on en fait et plus on en redemande !!
En ce moment moi je suis plutôt dans la phase diète de l'activité !

Sekhmet 06/04/2008 20:33


Tu crois que ça marche aussi pour l'inactivité ?? je devrais peut être essayer... devenir tout d'un coup inactive.


Tiziana 05/04/2008 22:22

Arghhhh! Une femme-Teflon, sérieux...ai juste envie de m'reposer en te lisant.Queleque part (où?) je t'admire...et danser la Salsa doit juste être frissonnant...ennivrant.
Heu...fais en sorte de ne pas être trop fatiguée le week du 12 yeux de Saphir hein?! Bizou depuis Gland. ;o)

Sekhmet 05/04/2008 23:34


T'inquiète j'ai toujours une dose d'énergie a revendre... :o)) Et moi une femme téflon ... bizarre comme surnom...


cassandra 05/04/2008 18:16

ba effectivement quelle activité! tu debordes! ça doit être très sympas en tout cas la salsa!

Sekhmet 05/04/2008 23:32


Oui la salsa c'est la classe... sérieusement.
J'adore... bon oui je débordes d'énergie... je suis hyperactive.