La Suisse objet de toutes les controverses ou l'amour de mon pays

Publié le par Sekhmet

1016675877.jpg

Hé … ne fuyez pas… ne me lâchez pas… ne me lynchez pas après mais pour une fois je vais vous parler politique … et je vais y mêler un chouilla de religion aussi…

 

une fois n’est pas coutume je sais et, en règle générale, ce n’est pas le style de ce blog… et pourtant là fallait que je dise quelque chose… fallait que je parle au nom d’une frange de la population helvétique qui n’a manifestement pas dit assez fort ce qu’elle pensait … Je précise que ce qui va être écrit ici bas est un avis personnel, émotionnellement et intellectuellement vécu par moi, avec mon vécu, mes racines etc. Je sais que certaines personnes ne partageront peut être pas mon point de vue et je ne souhaite pas non plus les juger… je veux juste dire comment je vis la chose.

 

La suisse est au centre de toutes les discussions car oui ici c’est le peuple souverain. C’est le peuple qui décide, et c’est lui qui a raison, même quand il a tord. Notre démocratie est directe. Sans vouloir vous faire un cours d’éducation civile (c’était déjà assez relou quand on était à l’école…) je vais juste vous rappeler en quoi ça consiste. Ici, en suisse, le gouvernement ne peut trancher aucune question importante sans que le peuple ait dit oui ou non… ça c’est une chose … l’autre chose c’est que n’importe qui d’entre nous est en droit de lancer une initiative, soit de demander une modification de l’ordre légal suisse, tant qu’il obtient le soutien de plus de 120'000 personnes sous forme de signatures.

 

 

Et voilà c’est ce qui c’est passé avec cette fameuse initiative des minarets… une personnalité politique décriée (que je ne nommerais point) a réussi à lancer le pavé dans la marre en demandant l’interdiction de construire des minarets en suisse… en soit, si on ne parlait que d’une simple tourelle, la question serait vite réglée mais non on s’attaque à un symbole… c’est comme si on voulait interdire les cloches aux catholiques, les croix sur les dômes des églises orthodoxes et /ou faire tomber le mur des lamentations (finalement ça n’est qu’un mur non ? ) … non ce n’est pas une simple tour… car le débat était nettement plus profond, plus insidieux et plus pervers… la question devenait émotionnelle, elle nourrissait la peur que suscitait la religion musulmane en suisse.

 

 

Le gouvernement suisse (représenté par le Conseil fédéral) a toujours clairement maintenu qu’il fallait voter contre cette initiative… les sondages étaient favorables à un non…. Et pourtant, pourtant le coup de massue est tombé en ce jour du 29 novembre 2009 où, aux yeux du monde entier, le peuple suisse avait voté contre les minarets, donc contre le symbole des minarets, donc contre les musulmans. Et là c’était la stupéfaction, même moi j’avais l’impression d’être dans le mauvais film. J’étais pourtant sure que ça ne passerait point, que les gens avaient compris que le problème n’était pas là, que le débat devait être placé autrement. Et non, la majorité en a décidé autrement …

 

 

Et là tout le peuple suisse se voit épinglé d’une étiquette de racisme…  Alors là je dis non… je dis haut et fort non… nous ne sommes pas « racistes » ni "intolérants", enfin pas tous... car comme partout nous avons de tout ici… Moi mon pays je l'aime et j'aime pas le voir se faire attaquer dans tous les sens comme c'est le cas actuellement... j'aime pas voir la croix blanche blessée et notre belle Helvétie meurtrie... Même si parfois la Suisse à mal à sa démocratie (comme c'est le cas actuellement), je reste une fervente défenderesse de mon pays... 

 

 

Sachez, dans un premier temps, que sur 100% de la population suisse en âge de voter il n’y a que 49% qui ait trouvé le chemin des urnes… oui 51% ne savent soit pas écrire Non et Oui, soit ne veulent pas se lever le dimanche et/ou même trouvent que c’est trop difficile de renvoyer l’enveloppe remplie par la poste. Sur ces 49% de gens qui ont votés 53% ont votés en faveur de l’initiative… ceci fait que 47% était contre… résultat des courses l’initiative à passé grâce aux voix d’un quart de la Suisse… J’aimerais bien savoir ce qu’il en serait si les 100% auraient fait l’effort de se déplacer….

 

 

Enfin je trouve dommage… il faudrait qu’on place une fois le débat de l’islamisme où il se doit, qu’on laisse les spécialistes s’arracher les cheveux, ceux qui comprennent que musulman ne veut pas forcément dire islamisme intégriste. Ceux qui savent quand il est sage d’autoriser certaines choses ou d’en interdire d’autres… mais là vous allez surement me dire, et avec raison, que ces personnes n’arriveront surement pas à s’entendre… et j’acquiescerai…

 

 

Ceci m’apporte encore une fois la preuve que Karl Marx avait raison. La religion est l’opium du peuple. Les discordances religieuses ont toujours amenés peur et désolations, guerres et trahisons. Les croyances ont toujours développés une forme de fanatisme et ont toujours apportés que douleur et persécution… Dans la bible, la torah ou le koran ne dit-on pas « tu ne tueras point » ?  mais n’a-t-on pas eu la preuve à travers les siècles que au nom de l’entité toute puissante il est possible, voire même, bien de tuer…

 

 

Je suis née dans la croyance, j’ai été baptisée, j’ai reçue une éducation chrétienne et pourtant, pourtant plus j’avance, moins je suis capable de revendiquer une appartenance à une communauté religieuse quelconque… car finalement il me semble que c’est au moment où commence la communauté que s’arrête la tolérance…

 

 

Je m’excuse déjà d’avance auprès de personnes que mes propos auraient pu choquer mais comme j’ai dit, ceci n’est qu’un ressenti personnel.

Publié dans Mes reflexions

Commenter cet article

Tiz 13/01/2010 12:12


Superbement bien écrit. Je suis en tous points d'accord avec toi. Hélas, je n'ai pas le droit de vote. Bisous Yeux de Saphir


MissBrownie 23/12/2009 16:16


Tu as tout à fait raison et tu explique très bien.
Puis ne t'inquiètes pas, on sait bien qu'il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier , en tout cas pour ma part.


yano 23/12/2009 10:31


Ta position t'honore mais fais tu partie des suisses qui se sont déplacée pour votre contre l'initiative ou non?
Le soucis , vois tu c'est que seulls les racistes s'expriment, font l'effort de se déplacer, les autres , ne se sentent aps concernées et laissent faire, ce qui rtevient à laisser le champs libre
si ce n'est le pouvoir aux racistes. Voilà.
En ce qui concerne les musulamns, s'ils ne s'entendent pas  c'est qu'ils n'ont pas besoin de s'entendre. Ils veulent eux aussi echapper a une certaine etiquette trop golbalisante, stgmatisant
et finalement irrspectueuse de l'îndividu.
En jouant la carte de l'individualisme, du non communautarisme pur et dur et en vigueur, ils veulent faire passer un message fort qui consiste à dire traitez moi individuellement et non
collectivement , au cas par cas.
Les musulamns de suisse, en suisse, ne formenet pas un grouope communautaire qui a besoi de s'entendre pour faire avancer une cause ou un certain islam. ls sont plutot un groupe d'individus qui
respectenet tous la loi suisse. En cela ils n'ont point besoin ni de se fédàrer ni de s'entendre, le systéme se charge de le faire comme pour tous les suisses, de toutes confessions.
La religion est partiquée a titre privé, conforméement à la constitution  qui donne la liberté de culte.- Pour  ily besoin d'un lieu de culte representatif, du point de vue purement
artcjtectural , n'est ce pas.
je vois mal les muslmans linbres de vivre leur foi, faire leur prière dans une eglise, un temple ou une synaguogue, prace que ce sont des maisons de Dieu.
En un mot, il n'y pas de question musulamne , il n'y que des individus, suisses ou etrangers de confesions muslmanes et ils sont minoritaires.
Mis à part cela , je te remercie de vopuloir défendre ton pays de manière aussi eclairée.


Nancy 16/12/2009 14:39


Merci ! Merci ! Merci !!
c'est tellement ce que je pense !
ton billet est brillant et pile poile ce que je ressens !!
bravo encore, ça fait du bien de lire ça....
gros bec !


Souh 15/12/2009 10:08


J'aime ce blog :)