Les Jeux Olympiques c'est le mal... mais alors vraiment !

Publié le par Sekhmet

article_JOOO.jpgUne fois n'est pas coutume mais je dirais du mal... mais une fois n'est pas coutume non plus, U-nicks est en vacances pour une semaine et je me cole aux jeudi du mal avec comme complice... MISS GABY... qui elle aura un tas de bonnes choses à dire sur le sujet d'aujourd'hui...

Ne vous inquiétez pas par contre... U-nicks nous reviendra vite...

 

Moi les Jeux Olympique j’adore. Cette réunion de sportifs de tous les pays du monde, cette manière de concevoir le sport sous les anneaux, tous unis sous le même drapeau ! En règle générale, les jeux je les suis avec assiduité, tout en sélectionnant les disciplines que j’aime suivre, mais j’essaie de ne pas rater quoi que ce soit. Surtout pendant les J.O. d’hiver, je mange sports d’hiver, je dors sports d’hiver et je vis sports d’hiver.

 


Cette année, et cela sera un scoop pour personne, les jeux ont eu lieu à Vancouver. Et vous savez quoi ? Vancouver c’est juste l’autre bout du monde pour moi… 9 heures de décalage avec ma petite Helvétie. Alors vous pouvez vous imaginer que toutes les disciplines importantes avaient lieu à des horaires absolument invivables, soit au milieu de la nuit. Alors les J.O. de Vancouver cette année – au lieu d’être un moment de joie et de bonheur -  se sont transformés, pour moi en tout cas, en torture.

 

 

Vous pouvez m’imaginer quand je me levais le matin, après une nuit de Jeux, je n’avais pas l’air d’en mener large, la fatigue me tiraillait et mes yeux avaient pris la forme d’un écran de télévision. Les cernes qui se creusaient devenaient de plus en plus foncés. Mais qu’importe l’important c’était que je puisse suivre, vivre, trembler pour mes sportifs préférés.

 

 

Jusqu’à la deuxième phase des jeux tout se passait pour le mieux, nos petits suisses faisaient une moisson intéressante de médailles d’or et mon équipe ultime, soit l’équipe nationale russe de Hockey sur glace, avançait lentement mais sûrement en direction de la phase finale. Et là tout s’écroula… j’avais réussi à garder les yeux ouverts jusqu’à 1h30 du matin tout ça pour voir la Sbornaja se prendre un 7 -3 dans les dents par le Canada, j’étais restée debout jusqu’à pas d’heure pour voir notre équipe féminine de curling perdre la petite finale et se retrouver avec une médaille en chocolat.

 

fatigue.jpg

 

Donc non seulement j’étais à chaque fois restée éveillée pour rien mais, et ce malgré le fait que la journée entière suivante je maudissais ces jeux de malheur, je m’infligeais la même torture le lendemain. Et le surlendemain.

Donc résultat des courses, j’ai fini ces JO boulimique (c’est bien connu qui ne dort pas mange), fatiguée (exténuée que dis-je,morte), fumeuse, frustrée et déçue… Alors oui, rien que pour ça, les JEUX OLYMPIQUES c’est le mal….

 

 

Bon j’exagère et j’avoue être contente que ceux qui auront lieu dans 4 ans se rapprochent de nous d’un point de vue fuseau horaire car, enfin, je pourrais à nouveau vivre et vibrer pour ces athlètes, héros d’une semaine, voire d’un jour. Car fondamentalement, le JO c’est aussi très bien et c’est pas Miss Gaby qui me contredira….

Publié dans Mes délires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mariam 16/03/2010 17:34


je viens te souhaiter une belle semaine -bisous


pierrot 12/03/2010 07:42



Les jeux olympiques


Paroles et musique : Henri Tachan
Ce s'rait chouette les Jeux Olympiques,
Tous ces athlètes dans la foulée,
Pour un marathon fantastique
A la seule force du mollet.
Ce s'rait chouette les Jeux Olympiques,
L'émulation sur la cendrée,
Ce s'rait chouette les Jeux Olympiques
Si, nom de Dieu, il n'y avait

Leurs p'tits drapeaux
Leurs p'tits fanions
Couleur kaki
Caca d'oie des frontières
Leurs p'tits drapeaux
Pour chaque nation
Qui claquent au vent
D'une musique militaire.

Ce s'rait chouette les "Souvenez-vous"
Les "N'oublie pas qu'la guerre est conne",
Les recueillements sur les trous
Où les soldats fusillés dorment.
Ce s'rait chouette les "Souvenez-vous",
Le manifestations de paix,
Ce s'rait chouette les "Souvenez-vous"
Si, nom de Dieu, il n'y avait

Leurs p'tits drapeaux
Leurs p'tits fanions
Leurs p'tits tambours
Qui battent la cadence
Leurs p'tits drapeaux
Leurs p'tits fanions
Qui claquent au vent
D'une minute de silence.

Ce s'rait chouette d'aller sur la lune
Dans le scaphandre de Pierrot,
J'y emporterais bien ma plume
Pour vous écrire quelques mots
Ce s'rait chouette d'aller sur la lune
En vacance pour milles étés,
Ce s'rait chouette d'aller sur la lune
Si, nom de Dieu, il n'y avait

Leurs p'tits drapeaux
Leurs p'tits fanions
Pour cette fois Ricains
de préférence
Leurs p'tits drapeaux
Leurs p'tits fanions
Leurs p'tites étoiles
La Grande Ourse s'en balance

Ce s'rait chouette si tous les drapeaux
Voulaient bien se donner la hampe,
Ca f'rait des pyjamas très beaux,
Des soutiens-gorge pour les vamps.
Ce s'rait chouette si tous les drapeaux
Finissaient un jour draps de lits.
On y ferait l'amour bien au chaud
Avec les filles de leur pays



annouchka 04/03/2010 14:42


Mais t'es folle :D
J'adore les jO aussi, je me suis éclatée à regarder cette année mais par contre je ne me suis jamais couchée si tard... j'ai enregistré les épreuves, même si c'est sûr que regarder en différé c'est
moins sympa puisqu'on connait déjà les résultats ;)

Bon ben repose-toi bien maintenant que c'est fini !


Miss Gaby 04/03/2010 14:04


Hi hi! C'est un peu comme Roland Garros ou Wimbledon pour moi! Je suis un zombie pendant toute la journée... lol.


annick 04/03/2010 13:22


ah oui! je comprends mieux que les JO soient le mal pour toi!