Requiem pour un vendredi

Publié le par Sekhmet

 

requiem_for_a_dream__darren_aronovsky__etats_unis__2000__ag.jpg

 

Cette semaine Abby nous demande de parler de B.O de films. Les meilleures musiques de films. Et si je m'écoutais j'en mettrais des dizaines et des vingtaines. Mais non, car fondamentalement je vais en profiter pour vous parler d'un seul film, mais alors quel film. Et de sa B.O qui vous prend au trippes à chaque secondes...

 

Dans ma liste de films préférés y'en a un qui restera toujours gravé dans ma mémoire et ce pour plusieurs raisons :

  • J'y ai découvert Jared Letho que j'ai trouvé super beau.
  • Je me suis identifiés à ces personnages qui rêvent d'un monde meilleur.
  • et j'ai compris ce que pouvais devenir l'enfer de la drogue.

C'est un film choc, trash et surtout qui ne va pas vous laisser indifférent. La descente aux enfers de trois post adolescents dans la recherche d'un but dans la vie et qui, sur leur chemin, trouvent la drogue.Ce film s'appelle

 

 

REQUIEM FOR A DREAM

 

 

 

 

Synopsis (Wikipédia) :

martine-marylin-vip-blog-com-245802_requiem_for_a_dream__by.jpgHarold (dit Harry) Goldfarb, sa petite amie Marianne, et son meilleur ami Tyrone rêvent d’un monde meilleur et d’une vie plus facile. Ils passent leurs journées à se droguer, pour être en parfaite lévitation, là où ils se sentent invulnérables et tout simplement heureux. Mais les paradis artificiels ont un prix, alors Harry met en gage la télévision de sa mère, Sara Goldfarb, accro à son programme de télévision préféré. Sara, quant à elle, rêve de passer un jour à la télévision ; c'est alors qu'elle décide de commencer un régime draconien à coups de privations extrêmes et de pilules amaigrissantes, afin de rentrer dans une ancienne robe quand le grand jour sera venu...

On assiste alors à la chute de ces quatre personnages. Une inquiétante et oppressante descente aux enfers où la fin justifie les moyens pour parvenir à se procurer sa dose.

L’harmonie dans laquelle les drogues propulsent les personnages est comme un château de cartes, fragile, prêt à s’écrouler pour les engouffrer dans une spirale infernale sans échappatoire…

Chacune des fins possibles à une dépendance à la drogue y sera représentée, dans sa forme la plus destructrice et la plus pitoyable qui soit. On assistera à la spirale infernale dans laquelle sera entraînée Sara Goldfarb par son programme télévisé favori, et Harry, Marianne, et Tyrone pour avoir leur dose.

 

 

 

En ce qui me concerne, REQUIEM FOR A DREAM, restera une de me références cinématographiques pour les films d'auteurs sur la jeunesse désabusée... Par contre le plus frappant dans tout le film est la beauté des mélodies choisies tout au long de ce dernier. Mélodies qui fond de la B.O de ce film probablement l'une des plus belles b.o. des 20 dernières années.

 

 

.
Sinon dans un style différent j'avoue avoir un faible particulier pour les musiques que choisit Quentin Tarantino dans ses films, dont en particulier le thème de Pulp Fiction...
.
.
Voilà les amis... c'est tout pour aujourd'hui

Publié dans Ma Musique

Commenter cet article

abby 17/04/2011 18:11



N'étant pas calée en cinéma, je découvre et merci, c'est chouette.
mercredi, on remet ça en films et c'est prêt et je me suis éclatée.
Bisous



Les bafouilles de Figaro 15/04/2011 11:49



Je n'ai pas vu "Requiem for a dream" mais tu me donnes envie de le voir ! Surtout si c'est avec Jarhed Leto !


Tarantino j'adore !


Passe un bon vendredi, bises