Ces femmes qui font peur !!

Publié le par Sekhmet

femme.jpgIl ne faut pas être idiots pour remarquer que notre génération, soit les trentenaires, on est quand même légèrement paumées. Eh oui paumées… Vive les trentenaires célibataires… Vive la génération de nanas un peu déboussolées… Si vous voulez je m’engage moi-même comme porte drapeau…

Eduquées par nos mamans pour être indépendantes tout en ayant la parfaite image de la femme soumise à la maison ! Qui sommes nous et quel serait le « truc » pour trouver l’être qui accepterait les petites choses égarées que nous sommes ??


J’entends encore ma mère dire … « fais tes études ma fille, aie une formation solide pour pouvoir t’assumer s’il devait arriver quelque chose ! » - Résultat des courses : J’ai tellement bien suivi l’avis de ma mère que j’ai fini une formation universitaire et que maintenant j’ai un poste de cadre et que mes amis me disent « tu fais peur aux hommes »… Alors quoi ?? J’ai tout fait faux … j’aurais dû éviter les études ?


J’entends encore mon père me dire … « t’es beaucoup trop jeune pour avoir des enfants. Réfléchis un peu… tu as encore toute ta vie devant toi mais concentre toi sur tes études… C’est beaucoup trop tôt pour fonder une famille ». Résultat des courses : J’ai 33 ans, pas de petit copain régulier, pas d’enfants dans mes jambes et des parents qui me demandent quand est-ce-que je voudrais bien leur faire un petit enfant… En plus du beurre et de l’argent du beurre vous voulez la crémerie, le crémier et la louche avec ??

Y’a de quoi être perdue non ?? Finalement suis-je trop intelligente… trop indépendante…. Trop vieille pour les hommes ?? Bonnes questions… mais toujours pas de réponse !!

On dit qu’il y a une catégorie de femmes qui font peur aux hommes. Ok d’après des amis j’en fait clairement partie… je fais partie de ses femmes dites « castratrices » (Aïe… ) qui donnent l’impression de ne pas avoir besoin d’hommes dans notre vie, qui vivent seules et qui s’assument… professionnellement stables avec une carrière soit bien établie soit prometteuse… et nous voilà étiquetée… trop intelligente… trop indépendante… trop … trop … trop … enfin jamais assez peu…

Mais est-ce nous qui faisons peur aux mecs ou est-ce que ce sont plutôt les mecs qui se font peur en nous côtoyant. J’ai souvent entendu des garçons avoir peur de ne pas être à la hauteur… de ne pas avoir le statut nécessaire… de ne pas. Ont-ils peur pour leur virilité !?!?

Après avoir menée ma petite enquête je me suis aperçue que ce genre de femmes ne faisaient pas « peur » mais qu’elles rebutaient plutôt. Les hommes interrogés sont tous d’accord pour dire que les critères principaux pour plaire sont la féminité et l’humour et que les femmes qui sont d’un niveau socio-professionnel élevé ont, un peu, oubliées leur féminité !!

L’un d’entre eux m’a même avoué qu’il ne prenait même plus le temps d’essayer de se rapprocher de ces femmes car elles ne s’intéresseront de toute façon pas à un « gars comme lui ».

Un autre m’avoue avoir l’impression que « ce genre de femmes » est difficile à contenter. Que, vu leur statut professionnel, vu leur vécu et vu leur quotidien elles veulent toujours plus et demandent aussi à leur compagnon d’apporter toujours plus.

Du côté des femmes les avis sont un peu plus partagés. Il y a une catégorie de femmes qui sont dans la même situation que moi et qui ont parfois aussi cette impression de faire peur et d’autres qui pensent que le problème se situe justement chez la femme, que c’est elle qui refuse de plaire et de se faire draguer de peur de perdre quelque chose ou de se faire mal. Selon
cette dernière catégorie la peur ne serait pas l’apanage de l’homme mais celui de la femme dite « forte ».

Après avoir lu et relu tous les témoignages reçus je dois avouer que je me suis posée la question… en fait nous, femmes célibataires et actives, nous sommes rentrés nous-mêmes dans un moule du « l’air de ne pas devoir y toucher » qui tue toute velléité masculine dans l’œuf.

J’en ai déduis que nous avons perdu le sens de la simplicité et que, pour plaire, finalement ce ne sont pas milles artifices qui sont demandés… au contraire. L’homme a juste besoin de comprendre qu’il sert à quelque chose et que, dans la vie de sa compagne, il est important. L’homme a gardé son côté protecteur et simple et ça, manifestement, il faut s’y faire.

Que peut-on faire alors ?? Car d’un côté nous avons des femmes qui ont appris à être indépendantes et fortes… mais qui, au fond d’elles, n’aspirent qu’à la sérénité et l’amour… et de l’autre côté vous avez des hommes qui fuient ce genre de femmes parce qu’ils sont perdus, touchés dans leur virilité et surtout déstabilisés d’avoir perdus leur rôle de patriarches… mais qui, au fond d’eux, n’aspirent qu’à la sérénité et l’amour…

 

Alors pourquoi ce petit monde n’arrive-t-il pas à se rencontrer…y’aurait-il des chemins aléatoires dans le labyrinthe des sentiments ??

Publié dans Féminin - Masculin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

julie 06/01/2012 19:31


Avec tout ce que j'ai lu sur le sujet j'en viens à la conclusion qu'on doit faire semblant d'être une "Sois belle et tait toi" si on veut un peu d'amour et d'affection.  La majorité des
hommes n'ont pas vraiment évolués comme ils le disent, sont-ils à blâmer ??  Non, c'est cette société de mer... qui fait en sorte que la femme ne sera jamais égale à l'image de
l'homme...


J'aime mieux rester célibataire que d'être belle, douce et me taire... 

Sahara85 16/09/2011 18:09



En ce qui me concerne, je ne suis encore qu'une "vingtenaire", mais il n'est jamais trop tôt pour avoir une opinion. Je ne suis pas concernée par l'envie d'avoir une relation stable avec un homme
et encore moins par celle de fonder une famille. Mais en tant qu'étudiante dans une filière "qui fait peur", dixit certaines connaissances masculines (Master de droit juriste trilingue), on m'a
déjà dit que mon ambition et mon indépendance faisaient peur, justement. 


Je crois qu'une femme ne sera jamais assez ceci ou cela aux yeux de ces messieurs, puisque la société passe son temps à nous bombarder d'injonctions aussi contradictoires les unes que les autres
: "Sois financièrement indépendante mais fais comprendre aux mâles que tu as quand besoin d'eux" , "Sois assez intelligente pour avoir une belle carrière, mais évite de faire de l'ombre à ton
homme et de délaisser tes enfants", et j'en passe...


Au lieu de se torturer pour savoir ce qu'il faut faire pour ne pas intimider les hommes, il me paraît nécessaire de placer ces derniers devant leurs contradictions : c'est quand même énorme de
voir celui qui se dit représentant du sexe dit fort pleurnicher pour que les femmes aient la décence de minimiser leur réussite parce qu'elle pourrait lui faire de l'ombre. 


On entend partout que les hommes ne savent plus où se situer, les pauvres, à cause de nous, créatures perverses incapables de comprendre que l'assurance d'un homme passe par sa "supériorité"
vis-à-vis de la femme. On plaind les hommes dont les compagnes sont soi-disant trop indépendantes, trop ambitieuses pour réaliser qu'elles les castrent. 


On exige des femmes qu'elles fassent des efforts toujours plus contraignants pour rassurer ces messieurs sur leur virilité, mais je n'ai jamais entendu un homme s'excuser de gagner plus que ses
collègues féminines, aussi voire plus diplômées que lui, pour la seule raison qu'il est doté d'un pénis, attribut indispensable à la bonne marche d'une entreprise, c'est bien connu. Par
conséquent, je ne vois pas au nom de quoi les femmes devraient s'excuser de réussir dans la vie et se jeter la pierre parce qu'elles "font peur" aux hommes. 


Comme je l'ai écrit plus haut, c'est quand même un comble de voir le "dominant" pleurnicher parce que la "dominée" n'y met pas suffisamment du sien pour flatter l'ego des hommes en se cantonnant,
au choix, à être jolie, douce, compréhensive, discrète, etc.. !!!!! 


Ce ne sont pas toujours aux mêmes de faire des efforts...


Je vous laisse méditer sur ces belles paroles. 



marined 08/04/2011 11:17










Benoit 29/07/2009 19:56

et pour répondre à certaine histoire que j'ai parcouru briévement, il n'y a pas que les hommes qui quittent le navire, les femmes savent aussi faire ...
le courage et l'intégrité n'ont pas de sexe !
un homme qui aime les femmes, et qui aimerait en aimer une, et vise versa ! bon là, j'en rajoute un peu, mais faut ce faire plaisir dans la vie !
bise

Sekhmet 30/07/2009 07:18


J'ai reproché aux hommes de toujours quitter le navire ?? hmmm ???
Je sais très bien que des femmes sont capables de le faire ... et parfois de manière très brutale... par contre je dirais que la différence se situe surtout dans le fait que la femme soit "elle
essaye" et voit si ça marche ou pas... ou elle ne se lance pas du tout... J'ai rarement vu le genre de situation où j'essaie pendant quelques jours et après j'appelle plus pendant des semaines pour
revenir et repartir... ça c'est un trait de caractère typiquement masculin il me semble. Je peux me tromper...


Benoit 29/07/2009 19:49

... mais tu as bien compris qu'il ne s'agissait que d'une image, bien sur. Meme si peut etre l'as tu mal interpreté, car, la majestueuse et puissante lionne a bien ce role vital que de ramener la bouffe ! c'est pour dire que ce pacha de lion n'est peut etre pas si ringuard que cela et qu'il a compris, instinctivement par chance, que Madame avait un potentiel immense !!!
Pour ma part, je ne suis pas le roi de la jungle, et au fond, je n'aspire qu'à me trouver une p'tite nana, que je trouverais aussi mignonne qu'elle me trouverais... ce qu'elle veut pourvu que certaines de mes qualités compense assez certains de mes défauts... pour qu'elle m'aime... sincérement... sans regarder si ma chemis est une marque, si ma bagnole est allemande, si ceci, si cela... j m'en fous du blé s'il ne rend pas heureux, je serais tout aussi heureux sur une ile deserte avec mon ame soeur, à pecher du poisson et à ceuillir des baies sauvages.......
notre société est compliquée...
avant les choses n'etaient certainement pas toujours justes, mais elles étaient claires...
et encore, tu connaittrais mon grand pére, tu te dirais que l'homme des années 20 n'était pas toujours aussi "macho" qu'on veut bien le croire !
p.s : suis ravi d'etre, si c'est le cas, le 1er homme, à venir se lacher ici ! car le sujet est tellement d'actualité !!! bise

Sekhmet 30/07/2009 07:15


Tu est pas vraiment le premier homme à venir mais y'en a tellement peux que leur interventions sont toujours très intéressantes...
Ce que je retiens de ton texte et où je te rejoinds à 200 voir 300 % c'est quand tu dis que notre société est compliquée... car effectivement, en rentrant dans une société de surconsommation je
dirais que nous avons un peu oubliés le principal dans les besoins et les envies... Nous avons tendance (pour la plupart) à avoir une pyramide de Maslow inversée...